text

Choisir la Polynésie pour raviver la flamme de l’amour lors d’un séjour

 

polynesie

Formée par cinq archipels magnifiquement enjolivés d’une centaine d’îles et de motus paradisiaques, la Polynésie Française est l’itinéraire à ne pas manquer pour des vacances en couple. Tous les atolls qui couvrent ce territoire constituent une succession de carte postale exotique qui fait rêver plus d’un voyageur.

Tout un programme chargé de romantisme, de détente et de relaxation attend les futurs époux aussitôt qu’ils auront fixé leur choix sur cette destination édénique. Rien qu’à leur arrivée à Papeete à Tahiti, la capitale de la Polynésie Française, ils seront envoûtés par le charme de ce bout du monde qui les dépaysera dès le premier regard. Randonnées, plongées et découvertes gastronomiques seront au rendez-vous à Tahiti. Après cette escale, les deux tendres seront conviés à rejoindre Bora Bora, un autre endroit enchanteur où le temps semble s’arrêter dans une ambiance féerique. Sur place, ils admireront le paysage en faisant une promenade à vélo avant de s’adonner à quelques activités nautiques qui marqueront un épisode merveilleux pendant leur passage dans le territoire polynésien.

Tomber sous le charme de Tahiti

Certes, il y a pas mal de pays dans le monde qui détiennent un havre de paix idéal pour des expériences mémorables en famille, en duo ou entre amis. Cependant, la Polynésie Française figure dans la première liste des touristes pour être la destination par excellence lorsqu’il s’agit d’une escapade romanesque ou d’un anniversaire de mariage. Située dans la partie sud de l’océan Pacifique, Tahiti abrite des merveilles écologiques qui feront surement le bonheur de deux férus de la nature en vacances. À leur arrivée à Papeete, la capitale, ils ressentiront déjà le vrai sens de l’exotisme une fois qu’ils seront accueillis par la musique et des colliers de fleurs parfumés sur leur cou.

Après avoir rencontré leur accompagnateur, les deux sportifs partiront pour une randonnée évasive au cœur de la verdure tahitienne, notamment dans la vallée de Papenoo. Ils sortiront ensuite des sentiers odorants de cette localité pour atteindre la plage de la pointe des pêcheurs où ils nageront auprès des raies léopards et des tortues de mer. La plongée terminée, ils monteront dans leur véhicule et reviendront à Papeete pour un déjeuner en tête à tête dans l’un des restaurants de renom de Tahiti.

Vivre des instants authentiques à Bora Bora

Après les moments inouïs vécus à travers les sites intéressants à Tahiti, les amoureux seront invités à passer des instants magiques à Bora Bora, la Perle du Pacifique. Célèbre pour son paysage majestueux et ensorcelant, un déplacement à Bora Bora permettra aux deux passionnés de partager leur affection au milieu d’un cadre exceptionnel. Arrivées sur la Perle du pacifique à bord de leur bateau de croisière, les deux âmes sœurs ne perdront pas une seconde pour réserver un des bungalows sur pilotis qui donnent une vue splendide sur les alentours. Ils égayeront ensuite leur journée en effectuant le tour de l’île à vélo, tout en profitant de la fraîcheur du vent et du soleil polynésien. Ils ne manqueront pas également de se rapprocher de leurs agences pour essayer d’autres activités, comme le Jet-ski, l’excursion en pirogue ou l’aqua safari.

D’ailleurs, Bora Bora possède quelques opérateurs touristiques qui proposent de sillonner le fond marin à bord d’un genre de scooter insolite qui n’existe encore que dans certains pays tropicaux.

text

Les meilleures destinations pour faire de l’écotourisme

 

l ecotourisme en Afrique

Le tourisme responsable, ou l’écotourisme, engage les vacanciers à pratiquer un voyage responsable dans les espaces naturels tout en participant à la préservation de l’environnement ainsi qu’au bien-être des habitants locaux.

Ainsi, il est possible d’explorer le monde tout en respectant la nature. Parmi les destinations phares de l’écotourisme, on peut citer le Costa Rica, le Brésil, le Kenya, l’Irlande, le Canada, les îles Galapagos ou encore l’Islande. Le Costa Rica reste sans doute la destination la plus prisée par les amoureux de la nature. Ce pays d’Amérique centrale a tout pour plaire aux voyageurs en raison de sa beauté naturelle pratiquement protégée. Son principal attrait n’est rien d’autre que sa forêt tropicale qui occupe près d’un quart de l’ensemble de son territoire.

Aussi, les volcans et les plages immaculées contribuent aux charmes de ce pays aux végétations luxuriantes.

Le Kenya, une adresse incontournable de l’écotourisme en Afrique

Chapada Diamantina

Parmi les nombreuses destinations africaines, le Kenya s’émerge du lot pour faire plaisir aux adeptes de voyage écoresponsable. En plus d’être un paradis pour le safari en raison de ses prairies abritant plein d’animaux sauvages comme les girafes, les lions, les rhinocéros, c’est également l’endroit idéal pour le tourisme durable. Le Kenya a beaucoup à offrir à ses visiteurs, en particulier à ceux qui sont amoureux de la nature et d’aventure. Ses plages, ses récifs de corail ou encore ses montagnes figurent parmi les milieux à ne pas manquer lors de la visite de cette région. Tout cela explique que cette destination détient une incroyable biodiversité qui vaut réellement le détour.

Face au braconnage illégal, les habitants collaborent avec les organisations internationales pour s’assurer la protection de l’environnement kenyan ainsi que la vie des animaux sauvages. Une petite virée du côté de la maison Swahili Eco Villa-Mgunga est particulièrement recommandée pour profiter d’un dépaysement total lors de cette escapade au Kenya.

La forêt amazonienne, un grand atout pour le tourisme au Brésil

Beaucoup de lieux naturels autour du monde commencent à disparaître progressivement à cause des changements environnementaux. C’est pourquoi l’écotourisme se pratique de plus en plus dans de nombreux pays. Le Brésil en fait partie de ces derniers et compte faire profiter à ses visiteurs d’un voyage écotouristique exceptionnel. Pour ce faire, le pays du football propose aux routards une expédition verte à travers la forêt amazonienne. Les plus curieux peuvent aussi s’aventurer dans les parcs nationaux brésiliens tels que Bonito, Abrolhos ou encore Chapada Diamantina.

Le Brésil dispose aussi de quelques îles au paysage idyllique et intact, sans parler de ses innombrables lacs entourés de réserves ornithologiques. En ce qui concerne les activités à faire le temps d’un voyage écotouristique au Brésil, il est possible de pratiquer du canoë sur les fleuves peuplés de caïman, de faire de la balade équestre ou tout simplement se flâner dans une nature exubérante à la rencontre de plus de soixantaines de mammifères et 380 de variétés d’oiseaux.

text

Le Kenya et Marrakech : 2 destinations incontournables pour un voyage en famille en Afrique

Voyage_Afrique_kenya

Vous prévoyez de partir en Afrique en famille pour les prochaines vacances ? En voilà une bonne idée pour un séjour riche en émotions uniques. Car l’Afrique est un continent avec de nombreux atouts captivants. Tous ses pays possèdent des trésors qui rendront vos vacances en Afrique inoubliables. Parmi les destinations africaines, deux méritent absolument le détour pour un séjour d’exception en famille : le Kenya et Marrakech. Découvrez dans cet article un aperçu de la beauté de ces deux contrées africaines.

Zoom sur le Kenya, le sanctuaire de la faune africaine

Partir au Kenya en famille, c’est s’assurer de rencontrer une importante faune sauvage. Cette destination d’Afrique de l’Est abrite pas moins de 50 parcs et réserves permettant de voir une myriade de faunes sauvages, dont les fameux « big five ». La plus incontournable est notamment le parc national d’Amboseli qui se démarque non seulement pour ses espèces animales fascinantes, mais aussi pour son emplacement au pied du Kilimandjaro, la montagne saisissante qui fait la renommée du pays à l’échelle mondiale. Sinon, le lac Nakuru est aussi une visite intéressante au Kenya, parce que vous y découvrirez une pléthore de flamants roses.

Un voyage en famille au Kenya, c’est aussi une promesse de farniente sur de belles plages. Par exemple, Mombasa est une ville kenyane abritant l’une des plus belles plages de l’Afrique : Diani Beach. Aussi, cliquez ici pour préparer votre séjour en famille dans cette cité. Dans un décor spectaculaire, Diani Beach est formée de sable blanc fin à perte de vue. Elle est bordée de palmiers et de manguiers pour vous donner de l’ombre pendant les heures les plus ensoleillées. Ses eaux sont cristallines avec des espèces marines impressionnantes et des récifs coralliens spectaculaires, ce qui est favorable au snorkeling et à la plongée.

Marrakech, la région des mille et une nuits

Marrakech est un joyau du Maroc et est l’une des plus belles destinations africaines pour des vacances en famille. Et ce pour différentes raisons. La principale est sa proximité avec l’Europe. À titre d’illustration, Marrakech est localisée à environ trois heures de vol depuis Paris, ou 2 heures de vol depuis Madrid. En outre, cette ville marocaine est régulièrement desservie par différentes compagnies aériennes. Ainsi, même si vous ne bénéficiez que de quelques jours de libre, vous pouvez quand même vous évader vers un autre continent.

Un autre atout de Marrakech qui est à souligner est la grande hospitalité de ses habitants. Ceux-ci sont chaleureux et conviviaux, et de plus ils parlent le français. Vous n’aurez donc aucun problème en ce qui concerne la langue, vous pourrez communiquer facilement avec tout le monde n’importe où dans la ville, que ce soit au restaurant, dans les souks, etc. Vous pourrez aussi leur demander de l’aide pour trouver les meilleurs endroits à visiter. Surtout que la ville en abrite plusieurs, en raison de son emplacement entre la chaîne de l’Atlas, le fameux désert du Sahara ainsi que l’océan Atlantique.

text

Le trekking au Maroc vous rapproche de la biodiversité offerte par le Haut Atlas

Trekking

Le Haut Atlas est un massif qui appartient à la chaine de l’Atlas. Il culmine à 4 167 mètres de haut par le Jbel Toubkal sur une longueur de 750 kilomètres. Étant le massif le plus haut du Maroc, voire du Maghreb, il porte le nom de « toit du Maroc » et de « toit de l’Afrique du Nord ». Pour parcourir tout le Haut Atlas lors d’un trekking au Maroc http://www.terra-incognita.fr/carnets-de-voyage/voyage-trekking-desert-marocain/, il faut mettre sur pied un programme qui s’étendra sur environ 50 jours. L’un des arguments qui peuvent pousser les touristes à se rendre dans le Haut Atlas est la présence d’un parc national depuis plus de 75 ans. Le massif jouit de ce privilège grâce à sa richesse en termes de faune et de flore. Nous découvrirons ensemble dans cet article, quelques-unes des espèces animales que l’on a le plaisir de croiser lors d’un trekking dans le Haut Atlas. La diversité animale du Haut Atlas regroupe des serpents, des félins, des oiseaux, etc. Dans la famille des mammifères, ceux qui sont les plus présents dans la zone sont le chacal, le renard, le porc-épic, la belette.

En se promenant dans les chênaies, il est possible de tomber sur des sangliers. Les plus chanceux rencontreront des léopards de Berbérie, mais aussi le lynx caracal qui occupe le massif. Pendant un trekking au Maroc, les marcheurs sont amenés à faire des rencontres intéressantes. En montant à 2 000, voire 4 000 mètres d’altitude, il est possible de tomber sur les mouflons. Dans les gorges du Haut Atlas ou dans les cédraies du Moyen Atlas, on peut retrouver le magot, une espèce de singe de la famille des macaques. En haute montagne, les randonneurs peuvent croiser des serpents, plus précisément des couleuvres, on y retrouve de nombreuses espèces, mais seule la vipère de lataste est venimeuse. Cette dernière mesure jusqu’à 40 centimètres de long.

Les passionnés de pêche se feront plaisir en pêchant la truite dans les ruisseaux en altitude. Le trekking au Maroc en altitude donne aussi la possibilité de rencontrer différentes espèces de rapaces. Les plus communes sont le circaète, la buse féroce, la crècerelle, l’aigle botté, mais aussi le faucon pèlerin ou l’épervier. En montant plus haut, on retrouve l’aigle royal, le gypaète et d’autres espèces. Le Haut Atlas regorge aussi de pigeons, notamment le pigeon biset, une espèce très présente dans la région. Durant le printemps et l’automne, des oiseaux migrateurs occupent la région, parmi lesquels le pipit des prés, oiseau originaire d’Europe qui passe sa saison hivernale dans la chaîne de l’Atlas. Passionnés de faune, vous savez désormais où vous pouvez passer vos vacances.

text

Quelques sites à ne pas rater à San Diego

Decouverte_Voyage_San_Diego_Zoo_elephant

San Diego ou « Saint-Didace » est une ville côtière située sur la côte pacifique de la Californie aux États-Unis. Il se distingue par ses belles plages, mais aussi par son climat idéalement ensoleillé. En outre, San Diego possède d’autres coins très intéressants qui valent la peine d’être découverts. En guise d’information, le présent article vous est proposé pour vous aider dans la planification de votre voyage de découverte dans la ville de San Diego.

S’amuser dans le zoo de San Diego

Le zoo de San Diego est un immense parc s’étendant sur une superficie de 40 ha. Il fait même partie des plus grands au monde. La particularité de ce zoo est qu’il a réussi à recréer les habitats naturels des animaux qu’il préserve. On y recense plus de 4 000 espèces animales. Situé dans le parc Balboa dans la ville de San Diego, le site représente une véritable attraction pour les touristes venus du monde entier.
En effet, le zoo héberge toute une diversité de faunes incroyables. Il y a celles qui sont en voie d’extinction comme le orang outan ou l’ours polaire. Le zoo abritait même l’un des quatre derniers rhinocéros blancs, mais suite à une infection il mourut en 2015. Vous y rencontrerez également quelques espèces rares notamment le panda géant, le koala et bien d’autres. De plus, de splendides oiseaux sauvages y nichent également, comme le Palm Cockatoo, le rolle oriental, le kookabura laughing, etc.

Découvrir le fabuleux SeaWorld San Diego

Le SeaWorld San Diego est un parc d’attractions marin ayant pour but de divertir les touristes et spécialement les enfants. Une visite du parc vous promet de passer un séjour inoubliable aux USA. Amusez-vous en expérimentant toutes sortes de parcours de toboggan et de manèges à couper le souffle.
Par ailleurs, le site collabore aussi pour la protection des animaux marins. Pour cela, les responsables organisent des ateliers et conférences pour inciter les gens (locaux et touristes) à apprécier et à protéger les diverses espèces marines qui peuplent notre planète. Si vous avez le goût du spectacle, prenez place dans les gradins pour admirer les spectacles réalisés par les dauphins ou les orques dans le grand bassin du parc.

Visiter le musée d’art de San Diego

Pour ceux qui sont passionnés de culture et d’arts, ils trouveront leur bonheur dans le musée d’art de San Diego. Le musée, de son nom original San Diego Museum of Art, est un monument emblématique de la ville et qui se localise dans l’enceinte du parc Balboa.
Le parc ouvre ses portes tous les jours sauf le mercredi. Le prix d’entrée est de 15 $, cependant les enfants âgés de moins de 16 ans peuvent y accéder gratuitement.
À l’intérieur du musée, vous verrez toute une collection de tableaux artistique comme les œuvres d’Henri Matisse, ceux d’Aristide Maillol ou encore ceux de Salvador Dali. Des peintures sacrées et profanes en provenance d’Europe datant du 14e au 18e siècle y sont aussi exposées.

text

Résidez dans un hôtel 5 étoiles et découvrez les meilleurs marchés de Marrakech

la sultana suite
La ville de Marrakech que l’on appelle également cité ocre ou ville rouge compte parmi les villes les plus fréquentées par les touristes au Maroc. La ville est essentiellement diversifiée grâce aux nombreuses périodes de domination étrangère. De nos jours Marrakech accueille des millions de touristes chaque année, venant de divers horizons. Ces derniers y viennent afin de profiter des nombreuses attractions de la ville. Les touristes qui louent un hôtel 5 étoiles à Marrakech voir ici http://www.tripana.com/destinations/marrakech.html y viennent pour découvrir des lieux de partage, des plateformes où ils pourront être en contact avec la culture locale, comme des commerces. C’est pour cette raison que tous les touristes à Marrakech font un tour à la Médina qui abrite les marchés les plus fournis de la ville, et même du pays. Nous vous présenterons quelques marchés de Marrakech dans cet article et vous aurez certainement l’occasion de les visiter.

Le marché de légumes et des fruits, se trouve à seulement quelques kilomètres de la ville de Marrakech. Le marché de gros Al Massar Sidi Ghanem est le plus grand de l’ensemble de la région. Les grossistes et les agriculteurs qui viennent vendre dans ce marché, proposent des fruits et légumes frais et bios qui ont été cultivés dans des espaces éloignés de la pollution de la ville. Ce sera pour vous l’occasion de sortir de votre hôtel 5 étoiles à Marrakech, pour découvrir un environnement riche en saveurs et en couleurs. Ce marché est divisé en différentes sections, en fonction des types de fruits et légumes que l’on peut y trouver. On y retrouve par conséquent, une section dédiée aux fruits, une autre consacrée aux légumes et deux sections pour les agrumes, les dattes et les céréales.

Ce marché n’est pas semblable aux autres parce qu’il propose des produits frais, des saveurs différentes et des produits différents. Le marché du Mellah de Marrakech est l’un des plus anciens de la ville de Marrakech. Il a été conçu en 1558 et on y retrouve plusieurs souks pour différents types de produits et diverses activités commerciales. En visitant ce marché près de votre hôtel 5 étoiles à Marrakech, vous pourrez découvrir le secteur des épices, celui des ferblantiers, les kissariats de bijoux, la maroquinerie, mais aussi le marché des tissus. Ce marché est très célèbre partout dans le Maroc et si vous avez la fibre de la négociation, vous avez l’opportunité de faire de bonnes affaires.

text

Quelles sont les principales zones de Marrakech ?

Marrakech

La ville de Marrakech est aujourd’hui l’une des plus grandes villes africaines. Elle est très sollicitée par les touristes qui souhaitent visiter le monde et découvrir de nouveaux horizons. Marrakech sur le site http://blogmarrakech.webnode.fr/est divisée en deux principales zones : l’ancienne ville que l’on appelle aussi la Médina et la ville nouvelle qui regroupe les nouveaux quartiers de la ville. Depuis sa création, la Médina a beaucoup évolué, d’abord destinée à abriter les militaires et un marché, elle est devenue plus tard un lieu de résidence pour les classes moyennes. Avec le changement de dynasties, de nouvelles portes ont été rajoutées aux remparts progressivement. Depuis quelques décennies, on observe un engouement pour les Riad, on en trouve plusieurs dans la Médina, ce qui pousse les acheteurs à solliciter des Riad au sein de la Médina. La conséquence immédiate est que le prix du mètre carré a fortement augmenté dans la Médina, faisant ainsi partir les habitants aux faibles revenus hors de son enceinte.

Au sud de la Médina, on trouve le Mellah. Le Mellah a toujours été et est encore aujourd’hui un quartier juif dans la ville de Marrakech. Ce quartier est loin d’être un ghetto, on y retrouve des corps de métiers qui sont devenus avec le temps, des spécialités de la communauté juive, par exemple le métier de tisserand. Le Mellah a été fondé par Moulay Abdellah en 1558, non loin du palais afin de pouvoir mieux protéger cette population. La même chose a été faite dans la ville de Fès. Les célèbres jardins de l’Agdal qui ont été créés à partir de 1156, par l’architecte qui a conçu la Koutoubia, se situent le long du palais royal. Le terme aguedal signifie d’ailleurs « jardin ». Dans l’ensemble, l’appellation de jardins de l’aguedal ne fut véritablement adoptée qu’à la fin du 18ème siècle. Le jardin est arrosé par un système d’irrigation assez ingénieux et particulier.

L’architecte a mis en place un système d’irrigation basé sur l’utilisation d’un réseau de khettaras. Ce réseau permettait de capter l’eau directement des nappes souterraines, dès la fin du 11ème siècle. Un peu plus tard, ce système a été renforcé par un système de viaducs qui provenait d’une ville située à proximité de la vallée de l’Ourika. En plus de ce système d’irrigation, un système de collecte des eaux de pluie a été mis en place par deux grands réservoirs. Pour vous donner une idée de la taille de ces réservoirs, l’un d’eux servait pour entraîner les soldats à traverser le détroit de Gilbratar à la nage.

Incoming search terms:

  • bijoux marrakech

text

4L Trophy : une course inédite aux portes de Marrakech

Les remparts de Marrakech

Le raid 4L Trophy est une course automobile qui est organisée à l’attention des étudiants. Elle a été imaginée par Jean-Jacques Rey et organisée par l’entreprise Desertours avec comme partenaire l’École supérieure de commerce de Rennes. Cet événement se déroule chaque année. On compte environ 2000 étudiants qui y participent chaque année âgés de 18 à 28 ans, sans aucune distinction. Le 4L Trophy est une course d’orientation dans laquelle les participants roulent en Renault 4. Le parcours passe par la France, le Maroc et l’Espagne. On retrouve des étapes dans les dunes de Merzouga, mais aussi dans l’Atlas et l’arrivée se fait en général à Marrakech voir aussi sur  https://viemarrakech.wordpress.com/ . Une autre particularité de ce rallye, en plus des véhicules, c’est que les participants transportent des fournitures scolaires et de sport qui sont destinées à être distribuées à l’arrivée, aux enfants qui résident dans le sud du Maroc. Le classement se fait en fonction du nombre de kilomètres accumulés par chacun des équipages aux différents points de contrôle. L’objectif ici, contrairement aux autres rallyes est de parcourir le moins de kilomètres possible.

Comment s’est déroulée l’arrivée de la course à Marrakech ?

La dernière édition du 4L Trophy s’est tenue du 16 au 26 février 2017. Le départ a été donné à Biarritz. Objectif, atteindre le Maroc afin de redonner le sourire à des enfants. Le vendredi 24 février, les participants de la course arrivent dans la belle ville de Marrakech, qui est aussi la ligne d’arrivée du rallye. Les participants étaient fatigués, encore plus en songeant à l’épreuve qui les attendait : le col de Tichka. Sa réputation l’a précédé, c’est un col difficile à traverser qui demande beaucoup de prudence. Les participants devront arriver à Marrakech dans l’après-midi sur la place Bab el Jdid. L’itinéraire a commencé non loin de la ville d’Ouarzazate, que l’on appelle aussi la « porte du désert ». Certains participants ont tout de même pris le temps de visiter la porte du désert.

Pour arriver à Marrakech en venant d’Ouarzazate, les participants n’ont eu d’autre choix que de traverser le Tizi n’Tchika, une route qui s’étend sur environ 200 kilomètres en passant par le col le plus haut des routes marocaines, à 2260 mètres d’altitude. Les équipages constitués de deux personnes traversent les villages, les montagnes enneigées, avant de se retrouver dans une vallée de terre rouge, rendue merveilleuse par une végétation riche. L’arrivée n’est pas loin. L’arrivée se fait sur la place Bab el Jdid où les 1450 équipages arrivent progressivement. Les amis, la famille et parfois les sponsors sont là pour accueillir les participants, l’ambiance est festive. Certains sautent de joie, d’autres pleurent. L’émotion est présente, car beaucoup ne réalisent pas ce qu’ils ont vécu pendant toute la semaine qu’a duré le rallye.