text

Le trekking au Maroc vous rapproche de la biodiversité offerte par le Haut Atlas

Trekking

Le Haut Atlas est un massif qui appartient à la chaine de l’Atlas. Il culmine à 4 167 mètres de haut par le Jbel Toubkal sur une longueur de 750 kilomètres. Étant le massif le plus haut du Maroc, voire du Maghreb, il porte le nom de « toit du Maroc » et de « toit de l’Afrique du Nord ». Pour parcourir tout le Haut Atlas lors d’un trekking au Maroc http://www.terra-incognita.fr/carnets-de-voyage/voyage-trekking-desert-marocain/, il faut mettre sur pied un programme qui s’étendra sur environ 50 jours. L’un des arguments qui peuvent pousser les touristes à se rendre dans le Haut Atlas est la présence d’un parc national depuis plus de 75 ans. Le massif jouit de ce privilège grâce à sa richesse en termes de faune et de flore. Nous découvrirons ensemble dans cet article, quelques-unes des espèces animales que l’on a le plaisir de croiser lors d’un trekking dans le Haut Atlas. La diversité animale du Haut Atlas regroupe des serpents, des félins, des oiseaux, etc. Dans la famille des mammifères, ceux qui sont les plus présents dans la zone sont le chacal, le renard, le porc-épic, la belette.

En se promenant dans les chênaies, il est possible de tomber sur des sangliers. Les plus chanceux rencontreront des léopards de Berbérie, mais aussi le lynx caracal qui occupe le massif. Pendant un trekking au Maroc, les marcheurs sont amenés à faire des rencontres intéressantes. En montant à 2 000, voire 4 000 mètres d’altitude, il est possible de tomber sur les mouflons. Dans les gorges du Haut Atlas ou dans les cédraies du Moyen Atlas, on peut retrouver le magot, une espèce de singe de la famille des macaques. En haute montagne, les randonneurs peuvent croiser des serpents, plus précisément des couleuvres, on y retrouve de nombreuses espèces, mais seule la vipère de lataste est venimeuse. Cette dernière mesure jusqu’à 40 centimètres de long.

Les passionnés de pêche se feront plaisir en pêchant la truite dans les ruisseaux en altitude. Le trekking au Maroc en altitude donne aussi la possibilité de rencontrer différentes espèces de rapaces. Les plus communes sont le circaète, la buse féroce, la crècerelle, l’aigle botté, mais aussi le faucon pèlerin ou l’épervier. En montant plus haut, on retrouve l’aigle royal, le gypaète et d’autres espèces. Le Haut Atlas regorge aussi de pigeons, notamment le pigeon biset, une espèce très présente dans la région. Durant le printemps et l’automne, des oiseaux migrateurs occupent la région, parmi lesquels le pipit des prés, oiseau originaire d’Europe qui passe sa saison hivernale dans la chaîne de l’Atlas. Passionnés de faune, vous savez désormais où vous pouvez passer vos vacances.

Have your say

*